Le miel

Les abeilles élaborent le miel à partir du nectar et du miellat - solutions parfumées et sucrées - qu'elles butinent dans les fleurs, les plantes et les arbres mellifères et qu'elles rapportent à la ruche. Le nectar est échangé d'abeille à abeille (ceci s'appelle la trophallaxie), puis stocké dans les alvéoles de la ruche où, transformé en miel, il sert de nourriture pour la colonie. Dès que le taux d'humidité du miel est suffisamment réduit, les alvéoles sont soigneusement operculées par les abeilles, d'une façon totalement étanche, afin que le miel puisse se conserver dans des conditions bactériologiques et hygroscopiques optimales.

 

Composition du miel

Glucides (sucres naturels)

78 à 79,6 %

Eau biologique

17 %

Acides divers

0,2 %

Protides

0,6 à 1 %

Oligo-éléments

0,2 à 1 %

Lipides

0,2  %

Vitamines

Quelques unes

Autres substances

 

 

Pour les humains, le miel est un produit naturel, non modifié. En consommer régulièrement agit favorablement sur la santé.

Le miel possède une action dynamisante, légèrement apéritive, propriété appréciable en cas de troubles de l'appétit et/ou d'anorexie. L'absorption de miel favorise l'assimilation des aliments ainsi que le développement de bactéries indispensables dans l'intestin. Sa richesse en sucres naturels en fait un laxatif doux.

Le miel a des effets antibactériens et favorise la guérison des gastro-entérites de même que des ulcères de l'estomac et de l'intestin. Il a un effet apaisant sur les brûlures d'estomac.

Chez le jeune enfant, le miel améliore la croissance en concourant à une bonne fixation du calcium et du magnésium dans les os. Le miel contribue à enrayer l'anémie. De plus, il a une légère action sur le taux de cholestérol, qu'il tend à faire baisser.

Le miel est un excellent antiseptique et anti-inflammatoire. Aujourd'hui encore, le miel est utilisé comme cicatrisant partout dans le monde, que ce soit pour le traitement de petites plaies ou bien pour des blessures et lésions plus profondes et surinfectées. 

Il est encore à signaler la large utilisation qui est faite du miel dans l'art culinaire où chacun peut, d'une manière simple et savoureuse, bénéficier des bienfaits de ce produit  naturel, tout en sachant que la plupart des vitamines sont détruites à la cuisson.

Bon à savoir : La digestion des sucres du miel est différente selon la variété de miel (miel polyfloral ou monofloral). L'augmentation du glucose dans le sang, après la consommation de certains miels (par exemple le miel d'acacia), est moins prononcée que celle résultant d'une consommation similaire de sucre blanc. Voilà pourquoi le miel peut être utilisé à petite dose comme édulcorant pour les diabétiques.

Pour en savoir plus :

Le miel pour votre santé, 1979, Darrigol J.L., Ed. Dangles

Le miel, 1984, Donadieu Y., Ed. Maloine : Les thérapeutiques naturelles

Le grand livre du miel et des abeilles, 1997, Jouve F. et Starosta P., Ed. Solar