La cire

Comme la gelée royale, la cire est élaborée directement par les abeilles - âgées de douze à dix-huit jours - et non à partir d'apports extérieurs. Ce sont les huit glandes cirières situées de chaque côté de l'abdomen qui remplissent cette tâche.

La cire est une substance grasse, se présentant sous forme de fines lamelles blanches, de moins d'un milligramme, quasi transparentes, et qui jaunit au contact du miel, du pollen et de la propolis. La cire est utilisée par les abeilles pour construire les alvéoles. Ces alvéoles, parfaitement hexagonales, étanches, sont des modèles d'utilisation rationnelle de l'espace et servent de nid à couvain (oeufs, larves et nymphes) et de lieu de stockage pour le pollen et le miel. De plus, la cire contient la « mémoire de la ruche » puisque toutes les informations concernant la colonie y sont enregistrées.

 

Composition de la cire :

Acides libres

44 %

Alcools libres

34 %

Hydrocarbures

16 %

Matières indéterminées

6 %

 


Les Anciens utilisaient la cire en médecine pour le traitement des plaies et des brûlures.  De plus, la cire servait à des usages aussi divers que l'éclairage, le calfatage des navires, la fabrication de tablettes pour l?écriture et, chez les Egyptiens de l'Antiquité, la momification des corps.

De nos jours, elle est très répandue en cosmétologie. Elle entre dans la composition de nombreux produits de soins (médicaments) et de beauté (crèmes, lotions), de chandelles ainsi que de produits servant à l'imperméabilisation et au traitement de matériaux comme le bois, le cuir et même le métal. Elle est également autorisée comme additif alimentaire (E901).

En thérapie, dotée de propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes, elle traite efficacement les abcès, escarres, crevasses, plaies, vergetures! Elle ne provoque aucune allergie sur la peau, elle a une action antibactérienne, elle est rafraîchissante et lisse l'épiderme. Ainsi, l'on peut dire que la cire est une sorte de « mini propolis » avec des propriétés similaires quoique beaucoup moins prononcées.

Des plaques de cire chaudes sont utilisées en thermothérapie lors de refroidissements, de lumbagos, et d'arthrite.

Mastiquer de la cire fortifie les gencives et augmente la salivation. Absorbée sous forme de paillettes, elle exerce une action bienfaisante sur les troubles du transit intestinal.

La cire est également utilisée dans la médecine vétérinaire (traitement des sabots fendus, par exemple).

En usage domestique, on ne connaît pas de produit chimique qui égale les qualités de l'encaustique à la cire d'abeille. Hautement protectrice et odoriférante, elle présente également l'avantage d'éloigner les insectes!

Enfin, faire brûler des bougies à la cire d'abeille (éventuellement imprégnées d'huiles essentielles) procure calme et sérénité et contribue au bien-être de tout un chacun.